mercredi 7 juin 2017

Starting running : l'enseignement retenu après mon premier entraînement




Je n'ai jamais été une grande sportive ...
Je n'ai jamais été une grande sportive mais il y a quelques mois j'ai décidé de ne plus me laisser aller à l'indolence et de faire comme tout le monde ... me mettre à courir. 

Au départ, cela n'a pas été une évidence...Je ne me voyais pas courir et encore moins seule. J'ai essayé de motiver mon copain mais nos emplois du temps sont incompatibles et il n'a plus le temps de courir. J'ai tenté ma famille et cela m'a pris quelques mois pour décider ma mère et ma petite sœur de m'accompagner. 
A trois, c'est plus motivant ! 

Au début de la séance, nous avons marché d'un pas rapide jusqu'à un chemin sur 2 kilomètres qui mène vers un jardin coopératif. Sans prétention, je savais que cela allait être difficile et que je ne parviendrais pas à courir sur les deux kilomètres...

Au cours de cette première séance de course, je me suis rendue compte à quel point ma condition physique était déplorable. Je n'arrive pas à soutenir un rythme malgré une allure très lente, je souffle comme un taureau et il m'est difficile de courir plus de quatre minutes !!! Oui, quatre malheureuses minutes ! 

Lors de ce premier entraînement, j'ai donc décidé d'alterner des moments de marche rapide et de course. Je me suis donnée à fond, me suis concentrée sur ma respiration et j'ai essayé de prendre conscience de mon corps lors de ces respirations. Rapidement, je me suis rendue compte que je respirais mal. Me concentrant sur la partie haute de mes poumons, une sensation d'étouffer et de ne pas parvenir à remplir mes poumons m'a fait prendre conscience qu'une inspiration plus longue et plus profonde m'aidait dans le mouvement et donc dans la course ... 

Cette première course a été très riche pour moi dans le sens où j'ai vraiment pris conscience de ce sur quoi j'allais devoir bosser, ce sur quoi je devais me concentrer pour m'améliorer. Je regrette presque d'avoir tant tardé à m'y mettre ... Maintenant il ne faut pas lâcher l'entraînement et cela je vous en reparle bientôt sur le blog.

©Crédits photo : Pixabay

2 commentaires:

  1. Bonjour,

    Je suis tombée un peu par hasard sur ton blog et je dois avouer que j'aime beaucoup ta façon d'écrire. Tu sembles vraiment avoir besoin d'extérioriser certaines choses et tes qualités de rédaction font que la lectrice que je suis a été absorbée très rapidement...

    Cet article montre à quel point tu as envie de te dépasser et de mettre au placard tout ce que tu pensais impossible. J'espère que tu vas nous faire un bilan de ta progression sportive assez vite ! ;)

    D'ailleurs, j'ai remarqué une chose sur ton blog : tu as parlé deux fois (sur 9 articles !) d'une rupture douloureuse... Vas-tu en parler un peu plus dans un article ? Expliquer la situation et comment tu as surmonté tout ça ?

    Je sors d'une relation et la séparation m'a fait et me fait toujours beaucoup de mal... J'étais tellement heureuse. Je suis curieuse de connaître comment tu as pu t'en sortir.
    J'ai la volonté de tout oublier mais rien ne s'efface. Et, à te lire, je ne semble pas être la seule...

    L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, merci beaucoup pour ton commentaire et tes encouragements :) Oui, je vais continuer les articles sur le sport. Pour le moment, je ne suis pas retournée courir depuis mi-août car le chemin où j'ai aimé courir est bloqué pour travaux. J'ai essayé de courir dans un parc mais il y avait trop de monde et j'ai l'impression d'être dévisagée quand je cours (oui je suis un brin parano et je déteste qu'on me regarde). Par contre, je me suis inscrite dans une salle exclusivement féminine à la fin août et j'y vais 2 fois par semaine (je ne peux pas y aller plus à cause de mon emploi du temps et de mon boulot).

      Je ne sais pas si je parlerai dans un article de ma rupture. 4 ans après et je n'ai pas l'impression d'avoir tout à fait tourner la page (même si je suis heureuse en couple à l'heure actuelle ...). C'était une rupture compliquée car je n'ai pas vu la fin arriver et que nous sommes restés en contact et en bon terme avec mon ex (difficulté supplémentaire pour oublier quelqu'un).
      Mais la rencontre avec mon copain actuel a été un coup de pied au cul pour oublier car je me suis vite attachée à lui et cela a mi du baume à mon petit coeur. Des fois, je regrette qu'avec mon ex ça se soit terminé et je lui en veux un peu d'y avoir mis fin (surtout que cela a été une très belle histoire mais la dernière année ensemble, nous étions en relation à distance à cause des études... cela a précipité la fin).

      Comme tu dis, rien ne s'efface. La blessure guérit peu à peu. Au bout d'un moment, on en a marre de pleurer et on veut passer à autre chose, avancer dans la vie. Je crois que le temps est le seul remède à ce genre de blessure... Bon courage à toi, je suis de tout cœur avec toi. Laisse faire le temps et ne te force pas à oublier ou surtout il ne faut pas regretter ni haïr. IL faut juste avancer et se dire qu'on a appris quelque chose de la vie. (plus facile à dire qu'à faire...).

      Bise et merci de ton passage sur le blog ;) à bientôt,
      Eg.

      Supprimer